Le design graphique pour les machines
Que se passe-t-il quand le destinataire d’une composition graphique est une machine ? La reconnaissance de formes par les machines n’est pas nouvelle – on peut penser aux typographies OCR ou aux QR codes – mais nous arrivons à un point où sont reconnues non plus seulement des formes, mais aussi les relations qui peuvent exister entre elles. La machine commence à comprendre la composition, elle peut décrire ce qu’elle voit par des phrases intelligibles : “A group of giraffes standing next to each other on a field”, “A man riding a bike down a street next to a traffic light”, etc. Dès lors, la machine sera-t-elle capable de commenter le design graphique ? Et à quelles fins ?
En février dernier, Vadim Bernard (Dépli/incident) et le développeur Martial Geoffre Rouland (Screenclub) ont partagé ces interrogations avec une vingtaine d’étudiants de quatrième et cinquième années du département Design graphique de l’ENSAD. Il s’agissait d’investir les dernières librairies qui font appel à des réseaux de neurones artificiels (NeuralTalk par KarpathyOfxTSNE par Gene Kogan, et ofxCCV par Kyle McDonald).
Ecole Nationale des Arts Décoratifs, Paris, 2015
12717553_905854422863223_5035759860340725553_n.jpg 12650871_905854556196543_4451871493257731454_n.jpg 12662471_905854466196552_5883377469915662187_n.jpg 12662420_905854539529878_1978763022314584856_n.jpg 12661950_905854456196553_7703947442740218504_n.jpg 12661904_905854512863214_7337660112424819738_n.jpg 12651269_905854552863210_5525758655672930165_n.jpg 12661874_905854416196557_5775538237104983016_n.jpg 12669684_905854426196556_1773901182682321634_n.jpg 12705298_905854502863215_7799106006397555638_n.jpg 12717771_905854516196547_8704573909781356643_n.jpg 12651007_905854459529886_2147254730217366587_n.jpg